Là où les chiens aboient par la queue

Estelle-Sarah Bulle – Là où les chiens aboient par la queue – Liana Levi 2018.

Voilà enfin un livre qui sort du lot, bien écrit, une histoire et des personnages attachants, sans les grosses ficelles des livres sortis des ateliers d’écriture.

Ce roman nous emmène à Morne-Galant, en Guadeloupe, à la découverte de la famille Ezéchiel. Hilaire, le père, a épousé Eulalie Lebecq, famille blanche, mais délaisse plus ou moins ses enfants à la mort de son épouse. L’ainée, Antoine de son « nom de brousse », va fuir à Pointe-à-Pitre et devenir un chef de famille informel et très indépendant ; c’est le personnage principal de ce roman. Lucinde puis Petit-Frère la rejoindront, chacun avec un personnalité différente, mais moins forte.

L’évolution de la Guadeloupe dans les années 50-60, l’invasion du béton, les luttes politiques servent de fond à l’histoire de la fratrie. Le roman marque un tournant quand Lucinde puis Petit-Frère partent en métropole et raconte l’installation pas toujours facile de ces immigrés français.

Ce roman est vraiment une réussite, un superbe style avec de belles inventions et des descriptions poétiques sur un thème original.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *