Lectures 2020, suite

Russell Banks – Pourfendeur de nuages, traduit par Pierre Furlan -Actes Sud 1988

Patrick Besson – Le deuxième couteau – Grasset 1999

Fabrice Caro
Figurec Folio 2020
Le discours – Folio 2020
Broadway – Gallimard 2020

Louis Garneray – Le négrier de Zanzibar – Payot voyageurs 1992
Un vrai roman d’aventures, avec naufrages, pirates… et réel.
Enfin, l’auteur a bien déguisé la vérité pour faire croire qu’il et la victime des négriers. Mais je ne le crois pas, il a sans doute participé activement au trafic d’esclaves.

Michel Houellebecq – Sérotonine – Flammarion 2019
Vulgaire

Jacques Lacroix – Les irréductibles mots gaulois dans la langue française – Lemme édit 2020
Petit livre qui défend l’héritage gaulois dans la langue française. La plupart des mots choisis justifient leur ascendance par un terme équivalent dans les langues celtiques ou par une trace en bas-latin alors que le mot est inconnu en latin classique.

Simon Liberati – Les démons – Stock 2020

Alain Mabanckou – Rumeurs d’Amérique – Plon 2020

George RR Martin
Trône de fer traduit par Jean Sola – J’ai lu
Donjon rouge (Trône de fer2),traduit par Jean Sola – J’ai lu  2001

Sophie Mazet – Manuel d’autodéfense intellectuelle – Laffont 2017

Si vous n’êtes pas d’accord, soit vous êtes trop naïf, soit vous faites partie du complot. Dans tous les cas, pas moyen de débattre, le conspirationniste a réponse à tout.

Camille Pascal – La chambre des dupes – Plon 2020

Terry Pratchett – Le guet d’ Ankh-Morpork, traduit par Patrick Couton – L’Atalante
comprend Au Guet ; Le Guet des orfèvres ; Pied d’Argile
J’avais commencé un volume du Disque-Monde qui ne m’avait pas emballé, je change d’avis et ces trois romans m’ont parfaitement distrait.

Jean-Christophe Rufin – Le suspendu de Conakry – Flammarion 2018
Ni meilleur ni moins bon que Le flambeur de la Caspienne, petit roman sans grand intérêt.

Don Winslow – Corruption traduit par Jean Esch -Harper et Collins 2018

Émile Zola – La débâcle – Pocket
Étrange sentiment de voir l’impréparation de l’armée et la bêtise du commandement en 1870. Et dire que la description de Marc Bloch dans L’étrange défaite y ressemble diablement !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *