Les yeux de Milos

Patrick Grainville – Les yeux de Milos – Seuil 2021.

Mon premier roman de 2021 fait partie d’une Masse Critique promue par Babelio. J’apprécie toujours de découvrir des livres que je n’aurais pas choisis, même si le résultat est parfois contrasté.

Grainville ne fait pas partie des auteurs que je suis, j’ai dû lire Les flamboyants mais il y a fort longtemps. J’ai plutôt apprécié le style de ce roman, il y a quelques beaux passages, avec une écriture riche, foisonnante et presque baroque ; par moments, il n’y a que des accumulations de phrases non verbales qui donnent du rythme mais le roman ne m’a pas enthousiasmé, j’ai même peiné pendant sa lecture et failli abandonner plusieurs fois.

Le roman utilise le personnage de Milos comme fil rouge, jeune homme qui grandit à Antibes où ont vécu les peintres Picasso et de Staël. Milos a des yeux très bleus qui lui donnent du charme, c’est un aussi un névrosé toxique avec peu d’empathie pour les autres et notamment ses conquêtes féminines.
Milos veut devenir archéologue, s’intéresse particulièrement à l’Abbé Breuil, le découvreur de Lascaux, et pérégrine sur les grands lieux préhistoriques, jusqu’en Namibie ou à Java.

Milos est fasciné par Nicolas de Staël qui s’est suicidé à Antibes et par Picasso. Un des sujets du livre est d’ailleurs Picasso et ses femmes, Dora, Marie-Thérèse, Françoise… et met en valeur l’été 1937 où Picasso, après avoir peint Guernica, retrouve ses amis Eluard, Nush, Man Ray… en bord de mer, près d’Antibes justement.

La construction du roman est loin d’être linéaire avec plusieurs histoires qui s’entremêlent. J’ai parfois eu l’impression d’une écriture cubiste, où tous les aspects de la vie de Picasso et de Milos sont vus en même temps, sans perspective, sans relief. Au final, l’argument du livre est annoncé dans les 50 premières pages et ces bouts d’histoires juxtaposés me font parfois l’effet de miscellanées, une compilation de paragraphes sur un même thème mais qui donnent un récit décousu et souvent brouillon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *