Retour du Canada

Et nous voila de retour ! Emerveillés par ce voyage, la nature, la beauté des sites, l’immensité et la diversité des villes et ravis de la gentillesse des gens que nous avons pu rencontrer.

Je n’ai pas tenu un journal et je n’avais pas suffisamment accès à internet pour éditer régulièrement des billets; retour donc sur ces dernières semaines.

Ce premier post est consacré à l’Ontario qui est tellement différent du Québec. D’abord on y parle anglais, un anglais pas vraiment articulé, très nasillard, en fait c’est une variation de « ouin ouin »… même à Ottawa qui touche quand même le Québec et qui se prolonge avec la ville de Gatineau.

Arrivée à Toronto, ville extraordinairement vivante, très mélangée où des gratte-ciels modernes peuvent côtoyer des vieux buildings. J’ai trouvé 1 rue qui ne coupait pas à angle droit les autres, je crois que c’est la seule !

Toronto est au bord du lac Ontario, il faisait un chaleur moite, saturée d’humidité. La ville dominée par la CN Tower d’où nous avons dominé la ville.

Ensuite direction les chutes du Niagara. Le site est vraiment grandiose, même si la ville qui est autour est horrible, un vrai parc d’attraction. Les chutes se voient de coté, de dessus, nous avons aussi été au pied en bateau, embruns assurés et même pris le passage creusé derrière, qui permet de déboucher à mi hauteur. La puissance de la chute est fascinante et elle crée en permanence un nuage de brouillard. Les chutes en arrondi sont situées du côté canadien ; côté US, il y a une autre chute, droite, qui est tout à coté, juste une île les séparent. La nuit, la chute américaine est plus facile à mettre en valeur.

Nous sommes passés par la péninsule de Niagara, très agricole, vergers et vignes, et la ville de Niagara-on-the-Lake qui est adorable : c’est une petite cité avec des maisons anciennes à 1 étage.

L’étape suivante a été la région des Mille Iles (Thousand Islands), située au début du Saint-Laurent, à la limite du lac Ontario. Il y a un petit coté Bretagne, golfe du Morbihan dans ce mélange d’eau et de terre.

La dernière étape en Ontario a été consacrée à Ottawa. cette ville n’a pas beaucoup de charme, si ce n’est la marché By. Par contre, nous avons pu visiter le parlement qui est un beau bâtiment du style néogothique.

Devant ce bâtiment se tient la relève de la garde et la visite nous a permis d’approcher le système politique canadien et de voir la fierté d’appartenance à la nation canadienne (ce que nous n’avons pas retrouvé à Québec). Le parlement abrite une bibliothèque de tout splendeur, ronde, en bois.

Pour l’anecdote, j’ai trouvé l’Ontario très américanisé dans le mode de vie, et surtout j’ai été surpris de voir les gens en permanence avec une boisson ou un café dans les mains. Quant aux repas, il n’y a pas pas d’heure, c’est frites non stop mais difficile de dîner après 20 h !

2 réflexions au sujet de « Retour du Canada »

Les commentaires sont fermés.