Censure

Nous connaissons de Voltaire la fameuse phrase (apocryphe ?) :

Je ne partage pas vos idées, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez les exprimer.

Du même Voltaire, celle-ci n’est pas mal non plus:

Si ce livre était dangereux il fallait le réfuter.
Brûler un livre de raisonnement, c’est dire : « Nous n’avons pas assez d’esprit pour lui répondre »