Le pays des marées

Ghosh - Pays des marées - 9782221104132Ce gros roman nous transporte en Inde, dans le golfe du Bengale, à la confluence du Gange et du Brahmapoutre. C’est une région pleine d’îles et de mangroves qui sont à la merci des marées.

Nous suivons 3 personnages principaux : Kanai, Piya et Kofir, chacun représente un monde particulier, leurs histoires se croisent et se mélangent. Kanai est un homme d’affaire installé à Delhi, il revient voir sa tante qui gère l’hôpital de Lusibari, une des îles ; Piya est une jeune scientifique américaine d’origine indienne, spécialisée dans les cétacés et Fokir, un pêcheur local, illettré mais qui connait parfaitement les rivages et les cours d’eau.

Dans la première partie, Piya se retrouve guidée par Fokir qui lui fait découvrir des dauphins de l’Irrawaddy, objet de sa recherche. Piya et Fokir vont communier autour de cette quête. Pendant ce temps, Kanai découvre les carnets de son oncle, ancien gauchiste, qui racontent la répression d’un groupe qui a souhaité coloniser une île protégée. Kanai et Piya se retrouvent hébergés ensemble et vont se rapprocher petit à petit.

La 2nde partie commence par une expédition menée par Piya qui est accompagnée de Fokir et Kanai. Ils vont observer les dauphins, leur habitat et leurs habitudes. Dans ces chapitres, on sent le rythme qui s’accélère et qui accompagne la montée du cyclone qui les séparera.

Ce roman nous plonge dans la découverte d’un monde étrange dominé par l’eau, les fleuves et les marées qui changent les paysages. La nature est très présente, sans être idéalisée. L’auteur rappelle les risques écologiques, mais aussi les contraintes de la population pour vivre et se nourrir, mais il ne prend pas parti et reste assez neutre.
Ce livre est très riche, avec de nombreuses histoires qui se croisent et s’enrichissent. Il a aussi un aspect féérique avec les légendes et récits mythologiques des divinités qui protègent les lieux et la population, notamment des tigres identifiés au mal.

Ce livre a un ton original, il m’a donné envie de découvrir les autres oeuvres de l’auteur.

Amitav Ghosh – Le pays des marées, traduit par Christiane Besse – Robert Laffont, collection Pavillons 2006