Daphné

Apollon et Daphné

Les dieux antiques ont tous les travers des humains, à commencer par la vantardise. Apollon a tout pour lui, beau gosse, intelligent, bien né, bon chasseur. Il est tellement sûr de lui qu’il annonce à tout le monde qu’il est le plus fort et comme il joue au chef, les autres doivent suivre.

Cupidon n’apprécie pas qu’Apollon lui mette la pression et se considère comme un meilleur archer, du coup, il joue de ses flèches contre lui. Apollon est touché par une flèche d’or, qui donne l’amour mais Cupidon lance aussi une flèche de plomb, qui empêche l’amour. Evidemment celle-ci va toucher celle qu’Apollon va repérer : la nymphe Daphné.

Celle-ci  a une chevelure abondant, jamais domestiquée et elle obtient de son père, le fleuve Pénée, l’autorisation de rester célibataire. Dès qu’il la rencontre, Apollon la poursuit mais, au moment où il va l’attraper et lui faire sa fête, Daphné supplie son père de la sauver et elle se transforme en arbre, le laurier.

En hommage à sa chevelure, Apollon lui accorde d’avoir un feuillage toujours vert et abondant. Il décide que ce feuillage sera son symbole et il décore sa tête, son arc et sa lyre avec les feuilles du laurier.

D’après Les Métamorphoses d’Ovide