Monsieur Mardi-Gras Descendres

Voilà une série de BD qui méritait au moins une deuxième lecture avant d’en parler. Et encore, je vais les reprendre pour redécouvrir et apprécier encore plus le sel de l’histoire.

En bref, ces volumes nous racontent les aventures post-mortem (je n’ose pas dire la vie après la vie…) de Victor Tourterelle, brave cartographe mort d’un bête accident domestique : il glissé sur une petite voiture et s’est fracassé le crâne. Il se retrouve tout seul, en squelette, dans une espèce de désert quand le Facteur 23 vient lui donner une convocation administrative…

Rebaptisé Mardi-Gras Descendres, il se retrouve au Purgatoire et se révolte contre la bêtise du système. En même temps, il est embringué dans un complot politique et se comporte en franc-tireur.

Le premier choc que procure cette série est visuel : tous les personnages sont des squelettes mais pourtant parfaitement identifiables : on retrouve toujours nos héros. Les décors en noir et blanc, sépia ou gris ont une intensité remarquable et évoluent en fonction des différents univers décrits.

Le second choc tient au scénario : il commence comme un loufoquerie, avec un personnage en but à la bêtise, et se poursuit par une série d’aventures. Ce personnage complexe, parfois ballotté, se trouve confronté à des questions de choix métaphysiques et politiques.

Cette fable est redoutable dans sa structure : il arrive que l’explication de scènes viennent plusieurs pages, voire plusieurs tomes plus tard ! C’est aussi ce qui rend cette série passionnante et complètement addictive : il faut relire depuis le début à la lumière de la suite des évènements…

Eric Liberge – Monsieur Mardi-Gras Descendres – Dupuis
Tome 1 : Bienvenue – 1998
Tome 2 : Le téléscope de Charon – 2000
Tome 3 : Le pays des larmes – 2001
Tome 4 : Le vaccin de la résurrection – 2004