L’enquête

Philippe Claudel nous entraîne à la suite de son personnage dans un monde absurde, mais par moments tellement proche de notre quotidien qu’il en est inquiétant.

L’Enquêteur est chargé de mener une enquête sur une série de suicides dans l’Entreprise. Il se perd dans une ville impersonnelle et atterrit à l’Hôtel de l’Espérance où les premières mésaventures l’attendent. Quand il arrive enfin à entrer dans l’Entreprise, il rencontre le Guide, le Responsable, tout un tas de personnages qui remplissent leur fonction sans poser de questions.
Il perdra tout ses repères dans ce monde anonyme et sera peut-être un des derniers à s’interroger, ce qui perturbe le système.

Ce livre est assez étrange et énigmatique, où les personnages n’existent que par leur rôle. Très drôle par moment, il nous plonge dans un monde digne d’Orwell et de Kafka. Ce roman est vraiment surprenant, plaisant à lire, et digne d’une seconde lecture pour apprécier pleinement la fable.

C’est un livre digne du Rapport Brodeck du même auteur.

Philippe Claudel – L’enquête – Stock 2010