Aglauros

Mercure a un équipement de luxe, avec talonnettes ailées, qui lui permet de survoler la Grèce. Un beau jour qu’il se ballade au-dessus d’Athènes, il repère un cortège de jeunes filles qui vont au Temple de Minerve. Attiré par la beauté d’Hersé, il fait un peu de vol stationnaire pour bien fixer sa proie et se rend directement chez elle.

Il arrive chez Cecrops, le père des 3 filles, et ne cherche pas à se déguiser. Il se fait beau et s’attend à ce que son seul nom lui ouvre les portes, les bras et… Il rencontre d’abord Aglauros, une des sœurs, et celle-ci lui promet de le faire entrer une autre fois si elle a un gros tas d’or. Mercure lui accorde et accepte de revenir.

Pendant ce temps, Minerve surveille Aglauros. Elle ne l’aime pas beaucoup car celle-ci a découvert son petit secret : Vulcain a voulu violer Minerve (entre frères et sœurs, cela se fait chez les dieux), elle s’est défendue mais il a éjaculé sur sa cuisse, elle essuie avec un bout de laine qu’elle jette par terre et du coup c’est Gaia qui enfante Erichtion, enfant avec une queue de serpent, qui sera quand même élevé par Minerve.

Donc Minerve profite de l’affaire de Mercure pour jouer un sale tour à Aglauros. Elle va voir l’Envie, joli bestiole qui bouffe des vipères à son déjeuner, et lui demande de prendre en charge Aglauros. Ni une, ni deux, l’Envie pourrit la vie d’Aglauros en lui faisant voir le bonheur futur d’Hersé.

Aussi, quand Mercure revient en se disant que tout est joué puisqu’il a un complice dans la place, il est bien surpris qu’Aglauros lui interdise le passage. Pour être tranquille, il la transforme en statue et va s’amuser avec Hersé (qui n’a rien demandé, ni accepté !), et comme le cœur d’Aglauros n’est pas pur, la pierre n’est pas blanche !

D’après Les Métamorphoses d’Ovide

Ovide est un auteur latin, j’ai donc pris les noms romains qui peuvent différents en grec :
Mercure = Hermès
Minerve = Athéna
Vulcain = Héphaïstos