Bifteck

On termine l’année par un petit livre assez drôle et étrange. Décidément, mes dernières lectures auront été surprenantes !

André Plomeur travaille à la boucherie familiale, à Quimper. En pleine guerre de 14, bien qu’adolescent, il devient le chouchou de ces dames. Elles font la queue à la boutique pour avoir ses faveurs et il retrouve l’élue du jour derrière l’église.
A la fin de la guerre, les soldats rentre et le voilà avec 7 bébés déposés devant la boucherie ; c’est le début d’une grande aventure.

Ce petit roman commence comme le récit de galanteries de province, continue récit maritime puis roman d’aventures et fantastique pour terminer sur la surprise du chef, si l’on peut dire, la couverture donne un indice…

L’histoire est farfelue, la description des pièces de viande tourne au poème et il y a des passages réussis sur l’amour paternel, tout cela fait un roman attachant et un moment de lecture agréable.

Martin Provost – Bifteck – Phébus 2010