L’automne des chimères

Troisième et dernière aventure du commissaire Llob. Ce livre est plus amer, et ferme l’histoire.

Après la parution de son livre (Morituri), le commissaire Llob est menacé de mise à la retraite d’office par sa hiérarchie. Evidemment le livre n’a pas plu… Ses amis, son adjoint Lino et son ancien collègue Dine, le soutiennent.

Dine fricote avec le beau monde et devient un dévoyé pour l’austère Llob qui va se ressourcer au bled, en Kabylie. Il y retrouve des amis d’enfance et assiste à l’attaque de son village par les terroristes. Les habitants ont repris du poil de la bête, ne se laissent plus faire et ont monté un milice. On sent que le terrorisme et toujours présent et gangrène le pays, toutefois, il n’est plus subi comme dans le prémier roman de la série.

Il ne faut pas énerver Llob, il ne supporte pas qu’un ancien ami lui propose de renier son livre pour réintégrer facilement son poste et prend sa retraite de lui même.

Il doit y avoir beaucoup de vécu dans ce livre, malgré son pseudo Khadra a eu certainement pas mal d’ennuis. Cela donne un livre moins vivant et moins attachant que les 2 premiers, mais tout aussi crépusculaire.

Yasmina Khadra – L’automne des chimères – Baleine 1998