Surveille tes arrières !

Il y a quelques auteurs de polars très connus… des autres et qu’il me reste à découvrir, Mc Bain par exemple. Voici le premier Westlake que je lis, c’est du plaisir à l’état pur !

Visiblement, c’est le dernier d’une série, les personnages sont censés être connus mais ce n’est pas grave, on rentre tout de suite dans l’histoire. Une petite bande de malfrats qui sévit à New York prépare un coup imparable : il s’agit de cambrioler le penthouse de Preston Fareweather, un homme d’affaires exilé aux Caraïbes et qui ne peut rentrer sous peine de voir ses ex-épouses le plumer. Le coup a été fourni par Arnie, le receleur de la bande, qui s’est retrouvé avec cet homme dans un village de vacances.

Nous avons plusieurs histoires qui se mêlent avec brio : la préparation du casse, les déboires de Fareweather, l’arrivée d’un jeune escroc et l’irruption de la mafia dans le bar favori de la bande. En effet, nos amis se retrouvent habituellement dans l’arrière salle du OJ Bar & grill qui leur est désormais interdite. Cela ne leur plait pas et ils vont s’en mêler…

C’est un polar drôle, avec un bon rythme. J’ai tout de suite sympathisé avec la bande, et j’adore son côté bras cassés ! Il y a une 15e d’histoires de Dortmunder déjà publiées, je vais rattraper mon retard…

Donald Westlake – Surveille tes arrières – Rivages 2010