Narcisse

L’histoire de Narcisse nous renvoie à celles de Tirésias et d’Echo.

Tirésias est un pâtre grec, avec une figure de métèque et les cheveux aux 4 vents. En se promenant, il découvre deux serpents qui s’accouplent et écrase la femelle. Mal lui en prend car il se retrouve lui même transformé en femme. Il restera ainsi quelques années, jusqu’à rencontrer un autre couple de serpents en train de s’accoupler et d’écraser le mâle cette fois-là.

Le malheureux est pris comme témoin lors d’une dispute entre Jupiter et Junon. Chacun est persuadé que le plaisir est plus fort chez l’autre et ils demandent le témoignage de Tirésias qui a vécu les deux états. Celui-ci donne raison à Jupiter et confirme que le plaisir féminin est plus puissant. On a déjà remarqué de Junon n’aimait pas la contradiction et de dépit elle rend Tirésias aveugle ; pour compenser, Jupiter lui donne le don de divination, on le croisera de temps en temps, puisque c’est lui qui a prédit son avenir à Œdipe…

Quant à Echo, c’est une nymphe bien bavarde qui adore raconter des histoires. Elle a réussi à se mettre dans les bonnes grâces de Junon qu’elle distrait par ses récits. Et pendant que la déesse se distrait, son dieu de mari en profite pour courir les nymphes. Echo est bien évidemment au courant et retient ainsi Junon pendant que ses amies ont du bon temps… Une fois de plus, Junon va montrer un sens de l’humour particulièrement développé : puisque Echo protège Jupiter en détournant son attention et en causant, elle la condamne à ne jamais prendre la parole en premier et à répéter ce que lui disent ses interlocuteurs.

Revenons à Narcisse, fils du fleuve Céphise et de la nymphe Liriope. A sa naissance, Tirésias annonce qu’il vivra vieux, à condition qu’il ne se connaisse pas. C’est pas super clair, mais cela n’empêche pas le jeune homme de grandir, de devenir canon et de rendre un tas de garçons et de filles amoureux de lui. Il les ignore proprement, personne ne l’intéressant. Echo est bien évidemment au nombre des personnes qui succombent lorsqu’elles rencontrent Narcisse. Incapable d’avoir une conversation intelligente avec elle, il la repousse quand elle essaye de l’étreindre. De désespoir, elle desséchera et il ne restera que sa voix.

Echo ou un autre des délaissés désespérés implore les dieux : « puisse-t-il aimer et lui aussi ne pas pouvoir posséder l’objet de son amour ! », et il est entendu… Un jour que Narcisse se désaltère à une source, il s’éprend de l’image qu’il découvre. Un peu neuneu, il ne réalise pas qu’il s’agit de son reflet et reste  à fixer cet être aimé qui se rapproche quand il veut l’embraser mais qui disparaît s’il veut l’attraper !

Il en meurt et continuera à regarder dans l’eau du Styx. Il est pleuré par ses sœurs les Naïades et par Echo mais quand on veut emmener son corps, il a disparu, remplacé par des fleurs blanches au cœur jaune.

D’après Les Métamorphoses d’Ovide

Ovide est un auteur latin, j’ai donc pris les noms romains qui peuvent différents en grec :
Jupiter = Zeus
Junon = Héra