Catégories
Expos, musées, châteaux

Byzance, Istanbul

Constantinople19eUne expo au Grand Palais à l’occasion de la Saison de la Turquie en France : Byzance, Istanbul, un port pour 2 continents.

Il s’agit de montrer la continuité de la civilisation sur un même lieu, donc qu’il n’y a pas de rivalité Orient/Occident…

Au delà de ce parti pris,  il est effectivement extraordinaire de constater qu’une colonie grecque venue de Mégare s’est installée dans un lieu stratégique au bord de la Corne d’Or, entre Europe et Asie, entre Mer Noire et Méditerranée, et que la cité qu’ils ont créée est devenue la capitale des empires et des civilisations qui se sont succédées.

L’exposition montre d’abord l’évolution de l’art dans la période grecque puis romaine. La période romaine n’a pas toujours été euphorique, Septime Sévère ayant détruit la ville qui ne lui était pas favorable. Le vrai développement vient avec Constantin qui en fait la capitale d’un empire qui s’écroulera définitivement en 1453.

La présentation de cette première partie est riche est variée, il y a beaucoup d’art religieux mais aussi des pièces d’architecture qui permettent de comprendre les influences des différents peuples voisins, par ex. des griffons ailés qui sont des motifs perses.

Une partie importante est réservée aux objets et oeuvres du Moyen-Age, certains se sont retrouvés en Europe du fait du pillage de la 4e croisade (1204). Les plus belles pièces sont sans doute les panneaux et coffrets sculptés en ivoire.  Il y a aussi des coupes en calcédoine enrichies d’émaux qui sont superbes.

2005-Istanbul 066La deuxième partie est consacrée à l’art et la civilisation ottomane. La présentation est plus simple, et nous retrouvons de beaux objets du musée de Topkapi. Nous sommes accueillis par une superbe tente avant d’admirer quelques caftans de soie, de belles armes, des panneaux sculptés et quelques pièces de porcelaine ou de faïence d’Iznik. C’est merveilleux et cela ravive les souvenir du voyage à Istanbul !

Cette partie est illustrée de peintures d’occidentaux sur Istanbul, le Divan ou leur vue de l’orientalisme. Une série de dessins ottomans montrant les petits métiers ajoute un caractère authentique.

Les dernières salles montrent les fouilles qui ont mis au jour le port de Théodose lors du percement d’un tunnel ferroviaire et une série de photos d’Istanbul et de ses habitants hier et aujourd’hui. On sent qu’il s’agit de montrer un visage moderne de la ville.