Hermaphrodite

Un fils de Mercure et Vénus ressemblait tellement à ses parents (Hermès et Aphrodite en grec) qu’on lui donna leurs 2 noms dans un joli mot valise : Hermaphrodite. Elevé par les Naïades, il les quitte vers 15 ans pour aller prospecter le vaste monde.

Il arrive à un bel étang qui est le domicile de la nymphe Salmacis. Contrairement à ses sœurs, celle-ci n’accompagne pas Diane, elle n’est même pas capable de chasser et elle préfère s’occuper d’elle même. Quand elle rencontre le gamin, elle devient raide dingue et veut absolument le mettre dans son lit mais celui-ci ne comprend pas ce qu’elle veut et la repousse.

Salmacis abandonne provisoirement les lieux mais surveille en cachette le jeune homme. Que faire au bord d’un étang dont l’eau est belle ? se baigner pardi ! ce qu’il fait sans se méfier. La nymphe a tôt fait de le rejoindre dans l’eau et de s’accrocher à lui. Elle l’enlace, refuse de lâcher prise et obtient des dieux qu’il ne lui échappe pas : les deux corps fusionnent et ne font plus qu’un, à double forme.

Le pauvre garçon n’est pas vraiment heureux de son sort et implore ses parents que quiconque approche de cet étang perde lui aussi sa virilité, ce qu’ils accordent bien volontiers : l’eau devient nocive et les hommes qui s’y baignent ne le sont plus qu’à moitié !

Ca ne vous choque pas ces demandes aux dieux et réponses instantanées  ? je n’y crois pas beaucoup, ils n’avaient ni portable, ni internet… on aurait perdu quelque chose en cours de route ?!

D’après Les Métamorphoses d’Ovide

Ovide est un auteur latin, j’ai donc pris les noms romains qui peuvent différents en grec :
Mercure = Hermès
Vénus = Aphrodite
Diane = Artémis