Les femmes du 6e étage

Nous voila dans les années 60, époque où les bourgeois avaient encore des bonnes. La famille Joubert, lui agent de change un rien coincé, elle bourgeoise débordée, engage une espagnole à la place de la bretonne traditionnelle.

Petit à petit, le maître des lieux va découvrir que les bonnes habitent au 6e, qu’elles forment une communauté vivante et attachante et solidaire, à l’opposé de son monde étriqué. Contre toute attente, et malgré l’incompréhension des siens,  il va se mêler à ces femmes qui ont toutes une personnalité bien marquée.  Bien évidemment, il va succomber au charme de sa bonne, mais ce n’est pas le plus important de ce film.

Ce film est très réjouissant. Il y a une gaieté communicative et les acteurs sont excellents. Lucchini est plein de retenue, mais suffisamment lunaire ; Sandrine Kiberlain est complètement dans son personnage de fofolle irresponsable et Natalia Verbeke est superbement gracieuse.

Dans toute bonne comédie, il faut des archétypes : la concierge acariâtre, les copines qui débinet et lancent des vacheries pour le bien de l’intéressée… les enfants réacs sont la cerise sur le gâteau.
En même temps, ce film est plein de charme et de sensibilité et nous fait passer un très bon moment.

Les femmes du 6e étage – Film de Philippe Le Guay 2011

 


LES FEMMES DU 6e ETAGE – Video Bande-annonce