Potiche

Eh bien voila, j’ai vu « Potiche » ! Ce film qui a été annoncé comme un des succès de la fin 2010 est comme ses acteurs : gras du bide comme Depardieu et, comme Deneuve, tellement botoxé que le rire est juste un sourire. Le scénario est adapté d’une pièce de boulevard de Barillet et Grédy, mais il a été trop assagi, on lui a enlevé trop de portes qui claquent.

Suzanne Pujol (Deneuve) est donc l’épouse d’un industriel despote, tant à l’usine qu’à la maison (Lucchini). Lorsqu’une grève se déclenche, il a une attaque et il temporairement laisse les rênes à sa femme qui va se révéler efficace. On ajoute une pincée de conflit de famille : elle embauche ses deux enfants, le fils plutôt progressiste qui rêve d’être artiste et qui va s’épanouir et la fille totalement réac, qui ne rêve que de reproduire la vie qu’elle reproche à sa mère. Plus un soupçon de gauloiserie : le député-maire communiste (Depardieu), donc ennemi du patronat, a été brièvement l’amant de Suzanne et bien évidemment la secrétaire fait de la promotion canapé.

La première partie est bien menée et nous dresse un tableau de la bourgeoisie de province des années 70, la fin et plutôt moyenne et bâclée : quand le paterfamilias revient, sa femme ne veut pas rendre la place, il fait un putsch avec l’aide de sa fille et tout d’un coup voila Madame qui se présente à la députation. Elle nous fait une campagne de bobonne qui nous lasse très vite. C’est dommage car on sort du film avec une impression mitigée.

Le décor des années 70 est assez délirant : on a droit aux papiers peints à gros ramages orangés, la coupe de cheveux et les pattes d’eph du fiston sont tout à fait vintages ! Le trio de stars fait du service minimum, par contre les seconds rôles sont assez réussi et bien interprétés : Karine Viard en secrétaire très dévouée, Judith Godrèche en bourgeoise étriquée et Jérémie Rénier, le fils dévoué à sa mère, excellent avec son look à la Claude François.

Potiche, un film de François Ozon, 2010 – avec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Fabrice Lucchini, Karine Viard, Judith Godrèche…