La petite fille et la cigarette

Petit livre assez caustique qui met le doigt sur 2 travers de nos temps modernes, les enfants rois et l’intolérance.

L’histoire commence par un paradoxe : comment un condamné à mort peut-il griller sa dernière cigarette dans une prison non fumeur ? En parallèle, le récit raconte l’histoire d’un gars qui se cache dans les toilettes pour en fumer une. Malheureusement, une petite fille pousse la porte mal fermée, prend très mal les menaces qu’il lui fait et l’histoire s’emballe car il est accusé de l’avoir agressée… et la parole de l’enfant ne peut pas être remise ne cause, car l’enfant ne ment pas !

Cette fable joue sur l’absurde, mais est très proche de la vérité. La société ne supporte pas un avis différent, voire déviant, et le personnage paye très cher sa différence. Les personnages secondaires sont pas mal croqués, par exemple l’avocate complètement nulle ou le prisonnier rasta.

La fin est assez peu crédible (quoique…) mais en ajoute dans l’absurde et la dérision.

Benoît Duteurtre – La petite fille et la cigarette – Fayard 2005