La perte en héritage

Roman indien qui se déroule à Kalimpong, près de Darjeeling, au Bengale occidental, tout en haut à droite de la carte. Ce livre est assez désespérant, les personnages ayant tous des attitudes de victimes.

L’histoire se déroule autour de Sai, jeune fille qui a été recueillie par son grand-père. Celui-ci est un ancien juge qui vit dans une belle propriété et ils cotoient un monde d’anciens riches. Ils ont un vieux cuisinier à leur service dont le fils est en Amérique. Nous avons trois histoires qui se croisent : les souvenirs du juge, qui a perdu et renié  sa culture en allant se former en Angleterre ;  la vie d’immigrant illégal à New-York de Biju, le fils du cuisinier qui n’arrivera pas à s’y adapter et les premiers émois de Sai qui devient amoureuse de son répétiteur de maths. Cette idylle est perturbée car le jeune homme est d’origine népalaise et se trouve pris dans un mouvement d’indépendance et une révolution où les insurgés se transforment en bandits.

Ce livre peut aussi se lire comme une recherche de l’identité, il donne une image assez sombre de l’Inde et ne donne pas du tout envie de jouer les touristes dans ce coin.

Kiran Desai – La perte en héritage, traduit de l’anglais par Claude et Jean Demanuelli – Editions des Deux terres 2007