Les frères Caillebotte, peintre et photographe

Gustave Caillebotte est plutôt connu comme compagnon des Impressionnistes, assez fortuné pour acheter les œuvres de ces peintres. Il a donné une partie de sa collection à l’Etat à sa mort et les autorités artistiques de l’époque ont bien été embêtées de devoir accepter ce legs qui a fait rentrer les Impressionnistes dans les collections nationales.

Gustave Caillebotte est peintre lui-même. Je ne connais guère de lui que Les Raboteurs de parquets qui est au Musée d’Orsay et un Pont de l’Europe, l’exposition en cours permet de découvrir une cinquantaine de ses toiles.

Il est exposé en parallèle avec les photographies de son frère Martial. Quelques unes sont vraiment très belles mais elles ont surtout le charme de montrer une époque révolue.

L’intérêt de cette expo réside donc surtout dans la présentation des peintures de Gustave Caillebotte, la plupart venant de collections privées. Paris et les Boulevards est le premier thème abordé, j’ai particulièrement aimé 2 œuvres : une vue en plongée depuis son balcon, Le Boulevard vu d’en haut, et un Refuge, Boulevard Hausmann aux couleurs assez surprenantes.

J’ai découvert quelques fleurs magnifiques, je le prenais pour une peintre plutôt urbain ; et il se surpasse avec les scènes de canotage ou de bord de rivière. Les frères Caillebotte étaient de grands amateurs de navigation, il peint de belles scènes de régate mais je préfère encore les 3 panneaux décoratifs sur les activités au bord de l’eau.

Dans l’intimité des frères Caillebotte, peintre et photographe – Musée Jacquemart André jusqu’au 11 juillet 2011