Gourmandises au Québec

On m’a demandé récemment quelques adresses de restaurants que j’avais appréciés lors de mon séjour au Québec et je m’aperçois que j’ai à peine parlé de la gastronomie et pourtant, nous avons bien mangé lors de notre séjour. La relation à la nourriture est surprenante en Ontario : les gens mangent et boivent toute la journée et se promènent avec leur gobelet ou leur portion de burger ou de frites. Café, sodas, burgers ou glaces sont accessibles à tout moment et il y a partout des baraques à frites…

Qui dit Québec dit évidemment sirop d’érable et là, il est vraiment exceptionnel. Bien sûr, il y en a au (petit) déjeuner sur les pancakes mais aussi dans les fèves au lard, et c’est excellent. Nous avons aussi goûté au Pudding du chômeur, gâteau imbibé de sirop, très bon…
Nous nous sommes arrêtés chez un producteur pour visiter sa cabane à sucre, le hasard nous a emmenés à l’érablière Sucre d’art qui fait du sucre bio et qui le commercialise sous différentes formes. La récolte de la sève d’érable (érable à sucre, pas n’importe lequel) se fait au printemps, il faut ensuite faire bouillir cette sève, l’eau d’érable, pour faire évaporer l’eau et avoir la bonne couleur et la bonne consistance. Les cabanes à sucre se reconnaissent à la trappe ou la cheminée qui permet l’évacuation de la vapeur d’eau.

Le premier repas de la journée est le déjeuner, selon les gîtes nous avons eu droit à des muffins ou des pancakes, le pancake au bleuet n’est pas mal du tout ! Le bleuet est un baie qui ressemble à une grosse myrtille qui pousse vers le lac Saint Jean.

Dans les plats typiques, il faut évoquer la poutine, portion de frites recouvertes de cubes de cheddar et d’une sauce sucrée, assez indéfinissable. Pour apprécier, il faut aimer les frites molles et trempées… La poutine est servie plutôt en plat à emporter, c’est une alternative au sous-marin (nom local du sandwich) qui peut plaire aux végétariens, je leur laisse !
En revanche, dans les trucs à manger sur le pouce, j’ai bien aimé les Queues de castor, beignet servi avec du sucre, beurre d’érable, nutella… J’ai pris la version simple ! Cette pâtisserie traditionnelle se trouve aisément dans les villes grâce à une chaîne de boutiques.

Miam !

Bien que je ne sois pas un dévoreur de viande, je me suis régalé aussi bien avec les burgers qu’avec les steacks, à chaque fois c’était d’une tendreté exceptionnelle. Quelques restaurants nous laissent un très bon souvenir : bien évidemment notre séjour à la Seigneurie de Triton au Lac Edouard, qui allie une site exceptionnel à une bonne table ; un indien à Niagara Falls, Guru, recommandé par Lonely Planet ; Les copains d’abord, petit établissement sur les bord de la Saint-Maurice à Grandes Piles qui sert un doré (poisson blanc local) avec une sauce à l’amaretto ; Le Sénateur à Montréal (rue Saint Paul) où nous avons craqué pour le homard…
Si vous avez eu les yeux plus gros que le ventre, tous les restaurants proposent des doggy bags pour terminer chez vous, nous n’en avons pas eu besoin 😉