Croissants de lune

Je fais plein d’essais de nouvelles recettes, quelques réussites et beaucoup d’échecs ou de déceptions, mais je tiens là une de mes valeurs sûres. En plus c’est tout simple, c’est une raison nécessaire et indispensable à l’adoption d’une recette…

Je pourrais l’appeler « Quatre-Quarts au noisettes » car il faut la même proportion de sucre, noisettes en poudre, farine et beurre. On va partir sur une base de 125 g, c’est le poids d’un paquet de  poudre de noisettes Vahiné (je ne suis pas sponsorisé).

On mélange le tout (beurre fondu ou ramolli comme vous le sentez) au robot ou en patouillant. On obtient une belle pâte un peu sablée qui sent déjà super bon (j’adore la noisette !), on la met en boule et hop, un film (alimentaire bien entendu) et repos au frais pendant une nuit. Ce n’est pas toujours facile de retravailler la pâte bien froide, je fais directement de gros boudins aplatis avant de laisser reposer : quand je les tranche, j’ai presque la forme voulue.

Le lendemain, on reprend la chose, on fait des petits boudins de 3/4 cm de long, que l’on incurve joliment avant de les placer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé/cuisson/siliconé. Mettre le tout au four, bien évidemment préchauffé, à 180° C et faire cuire une vingtaine de minutes. Il doivent être d’une jolie teinte noisette : s’ils sont marrons foncés, ils ont trop cuits et ils seront moins bons (je le sais j’ai essayé…).

Laisser refroidir avant de manipuler, les gâteaux sont très friables à la sortie du four ; une fois refroidis, soyez raisonnable, n’en goutez pas plus qu’un, c’est une recette addictive, on a du mal à s’arrêter…