Latone

Fille du Titan Céus, Latone est l’une des maîtresses de Jupiter. Bien évidemment, Junon la déteste et décide de lui rendre la vie dure dès qu’elle apprend qu’elle est enceinte. Dans le genre mégère, Junon fait très fort : elle interdit à la Terre de l’accueillir, au Soleil d’éclairer son accouchement et envoie Python à sa poursuite.

L’île d’Ortygie (l’île aux cailles) est une île flottante qui accueille déjà Astéria, la sœur de Latone, transformée en caille pour échapper aux avances de Jupiter. Cette île n’appartient pas à la Terre, Latone peut donc s’y réfugier et y mettre au monde ses jumeaux : Apollon et Diane. Elle accouche debout, appuyée sur un arbre (olivier ou palmier) ; l’accouchement dure 9 jours car Junon a retenu la déesse des accouchements, sa fille Ilithyie. Par la suite, l’île sera amarrée par 4 colonnes, renommée Délos où un temple d’Apollon sera bâti.

Un peu plus tard, Latone se balade en Lycie avec ses bambins et veut leur donner à boire l’eau d’un étang. Les paysans du coin ne veulent pas la laisser faire et (sur ordre de Junon ?) tapent dans l’eau pour la brouiller. Un peu énervée, Latone les transforment en grenouilles.

Une autre fois, c’est Niobé qui la vexe. Fille de Tantale, reine de Thèbes et de Lydie, Niobé se vante d’avoir 7 garçons et 7 filles et se moque de Latone qui n’a eu que 2 enfants. Latone se plaint de l’injure auprès de ses enfants et les 2 s’amusent à faire des cartons sur les 7 fils puis sur les 7 filles. La pauvre Niobé se retrouve sans enfants et, en pleurs, se pétrifie en fontaine.

Jupiter garde toujours un œil sur Latone et quand le géant Tityos tente de la violer, il le condamne à avoir le foie perpétuellement mangé par deux vautours dans le Tartare (comme Prométhée).

D’après Les Métamorphoses d’Ovide

Ovide est un auteur latin, j’ai donc pris les noms romains qui peuvent différents en grec :
Latone = Léto
Jupiter = Zeus
Junon = Héra
Apollon = Apollon
Diane = Artémis