Rosemonde

« La Légende dorée » est un recueil de vies de saints, histoires tout à fait édifiantes pour servir de modèle et garder les ouailles dans le bon chemin. En général, les récits sont assez succincts et sur le même format : le saint ou la sainte sont des jeunes gens bien sous toutes les coutures qui refusent de sacrifier aux dieux païens et/ou de se marier pour rester dévoués à Dieu. On cherche à les convaincre et comme ils sont butés, la parole ne suffit pas et il faut passer à des méthodes plus directes : coups, fouets, découpes et modes de cuisson en tout genre… Le saint y passe mais on en garde un souvenir ému.

J’ai trouvé un récit un peu plus intéressant dans le récit de la vie d’un des papes Pélage où Voragine évoque l’histoire des Lombards.
Les Lombards viennent de Scandinavie et se sont longtemps installés en Pannonie (Hongrie actuelle) avant de de venir en Italie qu’il vont conquérir, « sauf Rome et la Romagne ». Ce peuple s’appelait aussi les Vinules et leur nom est dû aux longues barbes qu’ils portaient  !

Le roi lombard Alboin défait le roi des Gépides, ainsi que son fils qui reprenait le combat et se marie avec Rosemonde, la fille du roi. Alboin entre en Italie en 568 et tue tous les chrétiens mais il est bloqué à Pavie qu’il assiège 3 ans. Dès qu’il accepte de ne plus tuer les chrétiens, il conquiert Pavie, Milan puis tout le territoire.

Ce guerrier très sensible et humain se sert du crâne du roi des Gépides comme coupe à boire. Un jour, avec beaucoup de délicatesse, il offre à sa femme de boire avec son père ! A partir de ce moment, Rosemonde ne le supporte plus et décide de se venger (elle a mis du temps !).

Elle prend la place de la maîtresse d’un des chefs lombards et au petit matin se fait reconnaître. Le Lombard est piégé : il doit tuer le roi ou Rosemonde va tout raconter et c’est le roi qui le tuera pour avoir couché avec sa femme… Il trouve un autre comparse pour se charger de la besogne et Rosemonde prépare l’attaque en enlevant toutes les armes de la chambre, si bien que le roi est bien démuni quand il est attaqué.

Les deux meurtriers partent à Ravenne en emmenant le trésor royal. Très vite, Rosemonde se lasse de son complice et jette son dévolu sur un beau jeune homme. Elle empoisonne la boisson du meurtrier qui se rend compte que quelque chose ne va pas et force la traîtresse à partager son verre, et voilà les deux qui sont morts !

Un peu plus tard, les Lombards vont devenir chrétiens et seront indépendants jusqu’à ce que Charlemagne gagne contre le roi Désiderius (Didier).

D’après Jacques de Voragine – La légende Dorée – Point Seuil