De l’Empire à la République

Depuis la Révolution, les débats parlementaires sont publics, mais une procédure d’exception permet la réunion de l’Assemblée en comité secrets. Cette procédure est peu utilisée, principalement en temps de guerre où certains éléments ne doivent pas être divulgués.

Il y a eu des séances secrètes pendant la 1ère et la 2e guerre mondiale dont les comptes-rendus ont été publiés en 1919 et 1946. L’Assemblée nationale gardait encore dans ses coffres les comptes-rendus de 3 comités secrets qui se sont déroulés en 1870 et 1871, pendant la guerre de 70 et la Commune. ces documents ont été récemment exhumés et le vote nécessaire à leur publicité s’est déroulé en 2011.Il est possible que la jeune 3e République n’avait pas souhaité les divulguer trop tôt pour ne pas donner d’arguments à ses opposants, et ils ont été oubliés.

Les premières séances, en août 1870, se déroulent pendant la campagne militaire calamiteuse. La France commence a être envahie par les prussiens et les débats portent autant sur la nécessité de prolonger les combats que sur l’abrogation de l’Empire. Après la bataille de Sedan, Napoléon III capitule le 2 septembre et la 3e république est proclamée à l’Hôtel de ville de Paris peu de temps après, le 4 septembre 1870 (eh oui comme la rue et la station de métro !).
La dernière séance est consacrée à la Commune et à la réaction qui s’impose. La révolution en cours fait peur et le gouvernement français est poussé par les prussiens à régler rapidement l’insurrection. L’assemblée est conservatrice, n’accepte pas la tenue d’élections à Paris demandées par les républicains et, au final, le choix de la solution militaire est entériné, ce qui entraînera le massacre des communards par l’armée française, véritable guerre civile.

Ces documents témoignent de la passion et des luttes politiques de l’époque. Les acteurs sont Jules Favre, Léon Gambetta, Adolphe Thiers, Georges Clemenceau, etc, tous les acteurs majeurs de la future 3e république et les dignitaires de l’Empire finissant. Même si certaines envolées peuvent encore résonner avec notre actualité, il s’agit de débats parlementaires aussi pénibles à lire que l’actuel Journal officiel.

J’attendais beaucoup de l’introduction qui devait donner une chronologie, hiérarchiser les questions posées, mettre en perspective les évènements et nous éclairer mais la présentation d’Eric Bonhomme est confuse et brouillonne…

De l’Empire à la République, Comités secrets du Parlement 1870-1871 – Perrin 2011