Les gouttes de Dieu

Et voila que je me mets à lire des mangas ! J’avais lu Quartier lointain de Taniguchi, mais c’est un récit d’une facture assez classique et ne perturbe pas le lecteur européen. Là, j’attaque une série d’une 15e de volumes (c’est petit bras pour les mangas), et la pagination est à l’envers.

Cette série, Les gouttes de Dieu, m’a été conseillée lorsque l’on a parlé de vin. En effet, le vin en est le sujet central et l’on apprend pas mal de choses.

Je n’ai lu que les 2 premiers, cela me suffit pour apprécier et avoir envie de continuer. L’histoire tourne autour l’héritage de Yutaka Kanzaki, critique oenologique qui vient de mourir et dont la collection de vins ira soit à son fils naturel, Shizuku Kanzaki, soit à son fils adoptif, Issei Tomine, qui est aussi critique expert en vins.

Au début, Shizuku ne boit pas de vins, mais a été élévé par son père à apprécier les arômes et les goûts. Dans sa découverte, il est accompagné d’un apprentie sommelière, Miyabi Shinohara.

Le gagnant sera celui des 2 garçons qui arrivera à reconnaître 13 vins d’exception sélectionnés par le défunt : les 12 apôtres et les gouttes de Dieu. Nous avons donc à notre droite Shizuku, que se laissera porter par son instinct, et à notre gaiuche Issei, qui s’appuiera sur ses connaissances.

Evidemment, les 2 se détestent cordialement dès qu’ils se rencontrent. Or dans le 2e, Shizuku devient très sensible au charme de Sarah, qui se révèle être la soeur d’Issei.

J’ai été un peu surpris au début par le découpage et les résumés qui sont fait à chaque nouvelle partie, on est vraiment dans le feuilleton. Je retrouve graphiquement les effets des dessins animés japonais, c’est assez drôle et change de nos habitudes.

Enfin, le scénario est assez costaud sur le vin. Je ne sais pas si les japonais ont une connaissance de base, mais il explique ce qu’est un terroir, les raisons des changements d’un cru à l’autre ou d’une année à l’autre. C’est une bonne introduction à ce monde complexe.

Scénario de Tadashi Agi, dessins de Shu Okimoto – traduit par Anne-Sophie Thévenon – Les Gouttes de Dieu – Glénat
1er volume 2008