Le petit homme d’Arkhangelsk

L’histoire se passe dans une petite ville du Berry, sur la place du Vieux marché où tout le monde se connait. Plutôt que de dire que Gina, sa jeune épouse volage, n’est pas rentrée, Jonas Milk va raconter qu’elle est partie à Bourges. Ce mensonge va grossir, être contredit, attirer la suspicion des voisins et déclencher une enquête pour disparition.

Par faiblesse, Monsieur Jonas s’enferme dans son mensonge et son entourage devient hostile. Le petit libraire philatéliste est suspecté des pires horreurs et ce qu’il voit dans le regard des autres le renvoie à son passé, à sa situation et lui montre qu’il sera à jamais un étranger pour les autres. Il s’effondre quand il apprend que sa femme disait du mal de lui, le traitait de pervers et il ne cherche pas à se défendre quand un témoin lui donne l’occasion de se disculper.

C’est un portrait terrible de la solitude d’un homme que son épouse n’aime pas et qui n’ose rien lui reprocher. La mère de Gina a tout d’une maquerelle qui place sa fille pour lui assurer un minimum de respectabilité alors qu’elle a de nombreux amants (l’histoire de passe en 1956).

Simenon – Le petit homme d’Arkhangelsk – 1956