Nos amies les bêtes

C’est aujourd’hui le jour de l’ouverture de la chasse au dahu, cette sympathique mais très rare bestiole de nos montagnes. Le dahu est célèbre pour son extraordinaire adaptation à son environnement montagnard : ses pattes sont plus courtes d’un côté pour mieux s’adapter aux pentes.
Il existe deux sous-espèces qui ne se fréquentent guère, différenciées par leur côté le plus court (certains taxonomistes préfèrent classer en fonction du côté le plus long, c’est très révolutionnaire comme approche).
Pour bien chasser le dahu, il faut le surprendre par derrière, il se retourne et chute.

Vous avez une chance de rencontrer un dahu, en revanche vous ne pourrez trouver de kangourou cavernicole, cette espèce préhistorique a disparue.
Ce kangourou vivait dans des cavernes dont le niveau du sol s’élevait au fur et à mesure du dépôt des sédiments laissés par les marsupiaux. Le plafond des grottes s’est donc abaissé dans le même temps et les kangourous cavernicoles se sont fracturés le crâne en sautant, entraînant la disparition de l’espèce.