La plus belle histoire des femmes

Tiens un livre sur les femmes ! Est-ce bien la peine ?

Eh bien oui, car ce livre n’est pas un brûlot partisan mais une belle réflexion sur l’évolution de nos sociétés. Nicole Bacharan mène trois entretiens complémentaires avec des interlocutrices de grande valeur.

Tout d’abord, Françoise Héritier donne un point de vue d’anthropologue sur la place dans les sociétés primitives et chez nos ancêtres anthropopithèques. La domination masculine a toujours été la règle (alors pourquoi changer les choses ? 😆 ). Les amazones ne sont qu’un mythe et quand certaines sociétés permettent à des femmes de diriger, il s’agit alors de femmes qui ne peuvent plus enfanter…donc pas des vraies femmes ! Son propos est clair et passionnant.

Ensuite, Michelle Perrot parle de l’évolution de la condition des femmes dans le monde occidental. J’ai trouvé cette partie historique un peu longuette, sans doute parce que le sujet est beaucoup mieux connu.

En revanche, l’intervention de Sylviane Agacinski ouvre très largement le débat. Au delà de la place des femmes dans la société, de ce qu’elle doit et reproche à Simone de Beauvoir, elle aborde le thème des mères porteuses et les possibles débordements : elle compare leur situation à celle des prostituées, obligées de vendre leur corps. Cette position forte ouvre le débat de la gestation pour autrui d’une façon tout à fait nouvelle pour moi.

Françoise Héritier, Michelle Perrot, Sylviane Agacinski, Nicole Bacharan – La plus belle histoire des femmes – Seuil 2011