La belle dame

Brigitte Massin est une chorégraphe qui fait parler d’elle plutôt en bien. Comme elle est programmée dans le cadre de la Semaine dansée de Chatenay pour un spectacle d’une heure, je me suis dit que cela valait la peine d’essayer, surtout que ça ferait plaisir à ma mie.

Eh bien, une heure peut être mortellement longue ! Nous avons eu un spectacle de danse baroque qui offre une bonne technique, des beaux costumes, mais d’un ennui profond. Il n’y a eu qu’un série de performance individuelles ou à deux. Une ou deux démonstrations, cela passe, surtout qu’une des artistes, très gracieuse, donnait l’impression de danser aussi avec ses mains ; pour le reste, aucune histoire, aucune émotion.

Bien évidemment, la musique est de la musique baroque, ce qui est plutôt pour me plaire, mais j’ai découvert que la musique d’ascenseur avait des ancêtres : la musique de chaise à porteurs ! Autrement dit, un bruit pas désagréable, dont on ne retient rien, mais très soporifique. Alors que ma voisine ronflait, j’ai eu bien du mal à garder les yeux ouverts…

En lever de rideau, nous avons eu une démonstration d’élèves du conservatoire formés par un assistant de Brigitte Massin. Ce n’est pas du grand oeuvre, mais au moins il y avait de la vie et leur prestation m’a plus touché que le spectacle des professionnels.
Ce hors d’oeuvre a été introduit pas une série d’allocutions : le directeur du conservatoire présente le projet de façon toute naturelle ; mais nous avons aussi eu droit  à un discours pitoyable, ennuyeux, technocratique et redondant de l’adjoint à la Culture qui avait besoin de montrer qu’il existait.

Il y a des soirs où l’on regrette de ne pas de vautrer devant sa télé !

Compagnie Fêtes galantes – La belle dame chorégraphié par Brigitte Massin – Théâtre La Piscine Chatenay