Erysichthon

Erysichthon est le fils de Triopas, roi de Thessalie.  Totalement impie, il ignore et méprise les dieux. Un beau jour, il décide d’abattre un chêne magnifique, arbre immense consacré à Cérès, et profane ainsi un temple de la déesse. Ses compagnons se refusent à attaquer l’arbre qui dépasse tous les autres et il prend lui même la cognée. Le premier coup entame l’écorce et le chêne se met à saigner. Alarmé, un de ses hommes veut l’empêcher de continuer et Erysichthon lui coupe la tête.

En abattant l’arbre, il tue la nymphe qu’il incarne, celle-ci le maudit et les dryades (nymphes des arbres) vont trouver Cérès pour obtenir une vengeance. Déesse de l’abondance et des moissons, c’est plutôt une bonne fille, généreuse, qui se met rarement en colère, mais là le crime est grand et elle accepte que les nymphes punissent le coupable. Elle vont requérir la Faim au bout du monde, en Scythie (dans le Caucase), dans un lieu glacial. Ces nymphes sont liées à Cérès que tout oppose à la Faim, elles ne s’approchent pas trop, lui délivrent le message et repartent aussitôt.

De son côté, la Faim trouve le sacrilège, l’embrasse dans son sommeil pour lui donner le besoin de nourriture et s’en retourne chez elle. Eryrichthon ne pense plus qu’à manger, il dévore tout ce qui est possible, jamais rassasié. Il engloutit ses réserves, dépense ses biens pour manger et se ruine. Au bout du compte, il n’a plus rien, il en lui reste que sa fille Mnestra ; il décide de la vendre et trouve rapidement preneur.

La jeune fille a déjà fricoté avec Neptune, l’appelle au secours et obtient gain de cause : elle est transformée en homme, et s’en retourne chez elle. C’est l’acquéreur qui est bien surpris, il ne trouve plus la belle qu’il a achetée ! Mnestra retourne chez elle et reprend son apparence. Tel un Thénardier antique, le père a compris qu’il tenait un moyen de faire rentrer des fonds et le petit jeu va se renouveler car Mnestra a un don de transformation illimité. Cependant, cela ne suffit pas à Erysichton qui a toujours plus faim, il finit par se manger lui même et déchire ses propres membres avec ses dents, ce qui précipite sa fin…

Mnestra se mariera à Autolycus, grand-père maternel d’Ulysse, que l’on retrouve cité dans les aventures d’Hercule.

D’après Les Métamorphoses d’Ovide

Ovide est un auteur latin, j’ai donc pris les noms romains qui peuvent différents en grec :
Cérès = Démeter
Neptune = Poséidon