Les filles d’Allah

Voici un livre dans lequel je n’ai pas réussi à rentrer. Pourtant, je sens qu’il y a matière et que c’est très riche, mais basta, je n’ai pas accroché.

L’histoire raconte les souvenirs d’enfance du narrateur et l’influence de son grand-père,avocat très pieux ; il y mêle les souvenirs de son aïeul qui a combattu les arabes dans le Hedjaz pendant la 1ère Guerre Mondiale. Et en contrepoint, il fait raconter le début de l’islam, la révélation et la conquête de Mahomet par 3 divinités pré-islamiques : Lat, Uzza,Manat, les filles d’Allah.

L’interpellation continuelle du lecteur sur les souvenirs de jeunesse est assez pénible. Quant aux légendes, c’est peut-être accessible pour un musulman mais pas pour un occidental inculte qui n’a pas lu le Coran (je sais j’ai dit que je le ferai !). L’argument est que ces divinités sont citées dans le Coran mais j’ai trouvé les récits confus, et pourtant j’aime les légendes !

Nedim Gürsel – Les filles d’Allah, traduit par Jean Descat – Seuil 2009