Favoris

Les dieux avaient des maîtresses, on a vu qu’Hercule aimait la chair tendre des deux sexes, il n’est pas le seul. Apollon avait aussi des favoris, nous avons lu l’histoire de Cyparissus, celle de Hyacinthe n’est pas plus joyeuse.

Amoureux fou de ce garçon de Sparte, Apollon déserte le temple de Delphes pour être avec lui. Apollon lui apprend à lancer le disque et Hyacinthe tout excité s’apprête à aller le chercher mais se fait avoir par un rebond qui le blesse mortellement à la tête. Une fleur rouge surgit où son sang se répand, elle est marquée des lettres AI, qui rappellent les gémissements du dieu. En fait la fleur en question doit être un genre de lys ou d’iris.

Jupiter n’est pas en reste, il aussi un amant : Ganymède. Ovide n’est pas très prolixe sur cette aventure : Jupiter repère le jeune phrygien, se transforme en aigle pour l’enlever et l’emporte dans l’Olympe où il lui confie la fonction d’échanson, chargé de servir l’ambroisie. On peut imaginer la fureur de Junon : elle qui ne supporte déjà pas les pétasses de son mari, le voir amener son mec à la maison…
A priori Jupiter n’a pas simplement enlevé le jeune troyen, fils du roi Laomédon : il a acheté le consentement de son père en lui donnant quatre chevaux qu’il tenait de Neptune. Laomédon les promettra à Hercule mais ne lui donnera pas, et Hercule se vengera.

D’après Les Métamorphoses d’Ovide

Ovide est un auteur latin, j’ai donc pris les noms romains qui peuvent différents en grec :
Jupiter= Zeus
Junon = Héra
Hercule = Héraclès