The descendants

Voici un film qui se laisse voir, on a beaucoup glosé sur la performance du beau Georges WhatElse, il joue pas mal mais il n’y a rien d’extraordinaire. En revanche, jolie promotion d’Hawaï, même si le temps est constamment à la pluie, avec de très jolis paysages mis en valeur par une belle photo.

Matt King est un avocat très affairé qui néglige un peu sa famille. Sa femme est hospitalisée à cause d’un grave accident et il doit s’occuper de ses filles, une petite peste de 10 ans et une ado, forcément difficile, de 17 ans. Dans le même temps, il doit décider de vendre des terres qu’il a hérité d’une lointaine aïeule princesse hawaïenne et accepter que sa femme soit débranchée car elle est en état de mort cérébrale.

Le scénario pourrait n’être que lacrymal mais la relation père fille prend une dimension plus complice quand son aînée lui apprend que sa femme le trompait et ils vont ensemble à la recherche du bellâtre. Les personnages secondaires, le grand-père odieux, le copain niais, donnent aussi du piquant à cette histoire.

Pour finir, King s’entend bien avec ses filles, ne vend pas les terres, au grand désespoir de ses cousins copropriétaires qui ratent une belle opération financière, et nous offre un discours écolo à la Seattle : nous sommes héritiers de nos ancêtres mais nous devons transmettre à nos enfants une nature préservée… mais une raison moins glorieuse  se cache sans doute derrière ce beau discours un peu convenu.

The Descendants, film d’Alexander Payne avec George Clooney – 2012