Musées à New York

Il y a plus de 150 musées à New York et il a fallu faire un choix. Nous avons pris le New York City Pass qui offre une sélection de 6 visites à prix attractif (même si on ne fait pas tout) et nous avons complété en fonction de nos envies.

Comme tout est « plus » à New York, je dirai que le plus beau bâtiment est le Guggenheim ; le plus grand musée est le Met et le plus chaleureux est la Frick Collection.

Collection Frick

Commençons par mon chouchou : The Frick Collection qui est la collection particulière de Henry Clay Frick, magnat de la sidérurgie associé aux Carnegie. Il a fait don de son hôtel particulier et des œuvres qu’il contenait pour en faire un musée. Des œuvres de différentes époques se côtoient et je retrouve la même ambiance éclectique et personnelle qu’aux les musées parisiens Nissim de Camondo ou Jacquemart-André. Depuis la mort de Henry Frick, la collection a été enrichie, notamment par sa fille.

La collection présente des peintures, des bronzes, des émaux et du mobilier. Les peintures achetées par Frick vont du XVIe au XIXe, principalement des portraits ou des paysages : Titien, Rembrandt, Vermeer, Gainsborough, Turner mais aussi Renoir ou Whistler. Sa fille a ajouté des primitifs italiens et je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la première nouvelle de Vieux New York.

Boucher – L’Hiver

Les collectionneurs américains ont un penchant pour le XVIIIe et cette collection présente deux salons entièrement décorés avec des panneaux de Boucher ou Fragonard. Il y a aussi une série de petits tableaux des 4 saisons de Boucher qui est tout à fait charmants.

La collection présente de nombreux chefs-d’œuvre dans un cadre luxueux et on y passe vraiment un bon moment. J’ai été particulièrement marqué par deux portraits assez modernes : Julia, Lady Peel par Sir Thomas Lawrence et Comtesse d’Haussonville de Ingres.

Lawrence – Lady Peel
Ingres – Comtesse d’Haussonville

Le Met

The Metropolitan Museum of Art couvre l’art de l’Antiquité à nos jours. C’est l’un des plus grands musées du monde et il est impensable de dire que l’on a tout vu. Il n’y a pas de circuit balisé sur les « musts » mais l’accueil met à disposition une carte du musée avec les œuvres commentées dans l’audioguide, cela permet d’organiser une navigation et de survoler les différents départements.

Nous avons passé une après-midi entière au Met mais nous n’avons même pas été dans tous les départements, encore moins aux Cloisters, l’annexe qui se trouve en haut de Manhattan. Ce musée m’a emballé : tout est superbement mis en valeur, la circulation est agréable, les œuvres bien exposées et très visibles.

Nous avons commencé part le département égyptien qui présente le temple de Dendur, entièrement démonté et remonté dans les murs du musée. Les maquettes retrouvées dans la tombe de Mekrete sont tout à fait intéressantes car elles retracent la vie quotidienne en Egypte ancienne, avec les personnages en action.

Barque et rameurs, tombe de Mekrete

Le musée étant immense, nous avons volontairement évité les départements de peinture européenne pour nous concentrer sur ce que nous connaissons moins. Nous avons passé pas mal de temps dans l’aile américaine qui présente des peintures, des objets décoratifs et du mobilier. Une salle entière est consacrée à Tiffany et ses réalisations Art Nouveau, un régal !

http://www.metmuseum.org/Collections/search-the-collections/10010151
Tiffany – Vitrail Magnolias et Iris

Bien sûr, l’art précolombien est aussi très présent. A la vue des objets en or qui sont présentés, je comprends que cela ai fait fantasmer les conquistadors…

http://www.metmuseum.org/Collections/search-the-collections/50009328?high=on&rpp=30&pg=49&rndkey=20120831&ft=*&pos=1450
Art Précolombien

Un peu d’antiquités et d’art médiéval et nous avons continué à voyager avec l’art africain, océanien, asiatique, islamique… A chaque fois, nous avons pu apprécier la mise en valeur des objets, lumineuse et aérée.

http://www.metmuseum.org/Collections/search-the-collections/50004761?high=on&rpp=30&pg=38&rndkey=20120831&ft=*&pos=1111
Afrique
http://www.metmuseum.org/Collections/search-the-collections/60005533?high=on&rpp=30&pg=28&rndkey=20120831&ft=*&pos=835
Asie
http://www.metmuseum.org/Collections/search-the-collections/130002480
Chypre

Neue Galerie

La Neue Galerie est un petit musée consacré à l’art allemand et autrichien du début du XXe siècle. Contrairement à la plupart des musées new-yorkais, il est ouvert le lundi mais fermé les mardi et mercredi et nous sous sommes d’abord faits piéger. Les expositions temporaires se déroulent sur 2 niveaux de cet hôtel particulier et j’ai trouvé que l’entrée était chère (20 USD) pour ce qui était présenté.

L’expo principale était consacré aux 150e anniversaire de Klimt, avec quelques peintures et de nombreux dessins. J’ai beaucoup plus apprécié que les photographies de l’autre expo.

Klimt – Adele Bosch-Bauer

Guggenheim et MoMA

Les deux temples incontournables de l’art moderne à New York sont le Salomon R Guggenheim Museum et le Museum of Modern Art. Le Guggenheim est abrité dans un superbe bâtiment conçu par l’architecte Franck Lloyd Wright où les peintures sont exposées le long d’une rampe en spirale qui encadre un puit de lumière. J’ai lu que Wright n’aimait pas beaucoup l’art moderne et qu’il avait restreint l’espace disponible mais la rampe permet un recul qui donne une bonne perspective sur les œuvres exposées. On peut entrer dans pour voir l’intérieur sans payer, le guichet est dans le patio central ; pour les collections, vous faites comme vous le sentez…

Musée Guggenheim – Vue de la 5th Avenue
Guggenheim – Intérieur du musée

Les collections du Guggenheim sont pléthoriques et le musée fait tourner ses possessions en présentant des expositions temporaires et les répartit entre ses différentes implantations. A New York, le fonds est complété par la collection Thannhauser consacrée aux artistes de fin XIXe et début XXe (les impressionnistes, Cézanne Gauguin, Van Gogh, douanier Rousseau, Picassso…). Lors de notre visite, les 3 expositions étaient consacrées à l’abstraction, Art of an other kind 1949-1960 ; à Kandinsky 1911-1913 et à une rétrospective du photographe Dineke Dijsktra.

Picasso – Femme aux cheveux jaunes, collection Tannhausser

Quant au MoMa, les œuvres les plus anciennes sont des Nymphéas de Monet, Van Gogh et des toiles de la période cubiste (Picasso, Braque).

Heureusement, il y aussi Van Gogh au MoMA

J’ai un peu évolué et j’apprécie certaines toiles cubistes mais, c’est sûr, je ne comprends pas l’art moderne ! J’hésite entre l’incompréhension et la révolte… mais j’admire le génie financier des « artistes ».

« Oeuvre » de Ruscha au MoMA

La visite du MoMA a été particulièrement difficile car je n’ai vu quasiment que des barbouillis et du foutage de gueule. L’exposition sur l’abstraction du Guggenheim m’a laissé moins révolté mais la dominante sombre, noire, de toutes les toiles exposées ne m’a pas plus. C’est sans doute pourquoi j’ai été plus sensible à Rothko, un peu plus coloré et beau comme un tapis Ikea !

Rothko – Untitled

Ellis Island

Il n’y a pas que les musées de peinture, nous avons aussi visité le Ellis Island Immigration Museum qui retrace les conditions d’arrivée et d’accueil de millions d’immigrants. Le parcours nous fait vivre les examens et interrogatoires que devaient subir les immigrants pauvres. De nombreux témoignages donnent beaucoup de chair et d’émotion à cette visite.

et aussi…

L’Empire State Building est un incontournable. On en parle surtout pour le point de vue mais le parcours pour monter à l’observatoire est émaillé de documents sur la construction du gratte-ciel.

Les photos des œuvres sont prises sur les sites des musées

>>Autres billets sur New York

Enregistrer