Midas

Après avoir lu les récits d’Ovide sur Midas, j’éviterais d’appeler une société ainsi…

Après la mort d’Orphée, Bacchus quitte la Thrace et voyage avec son cortège de satyres et de bacchantes. Abruti par le vin, Silène se perd en chemin mais il est reconnu et accueilli par Midas, roi de Phrygie, qui l’accompagne et le ramène à Bacchus. Le dieu est très reconnaissant à Midas de lui avoir ramené son compagnon qui fut aussi son tuteur et lui propose de choisir lui-même sa récompense. Midas demande à ce que tout ce qu’il touche se transforme en or et Bacchus accepte. Sitôt dit, sitôt fait, Midas teste son nouveau pouvoir et transforme les champs en or, les pierres de son palais… et il est bien embêté quand il se met à table. En effet, la nourriture et la boisson se transforment aussi ! Il demande de l’aide à Bacchus qui accepte de lui retirer son don et lui commande de se baigner dans la source du Pactole. Le don est ainsi transféré au fleuve qui charrie des paillettes d’or.

On retrouve Midas un peu plus tard lors d’une compétition musicale entre le dieu Pan et Apollon. La lyre d’Apollon bat aisément les flûtiaux de roseau de Pan et Apollon est nommé vainqueur par le Tmolus (montagne de Lydie). Seul, Midas conteste la décision et trouve qu’en définitive il préfère la musique de Pan. Excédé, Apollon décide que cet idiot ne mérite pas d’avoir des oreilles humaines, il lui tire et les allongent en oreilles d’âne.
Midas est bien embêté et laisse pousser ses cheveux pour cacher son infortune. Son barbier voit bien la différence mais il est tenu au secret. N’en pouvant plus de ne rien dire, il creuse un trou dans le sol, lui confie son secret et rebouche le tout, se disant que c’est bien enterré. Cependant, des roseaux vont pousser à cet endroit, le vent les fait chanter et raconter le qui devait être caché…

D’après Les Métamorphoses d’Ovide

Ovide est un auteur latin, j’ai donc pris les noms romains qui peuvent différents en grec :
Bacchus= Dionysos