La vérité sur l’affaire Harry Quebert

Voici un livre éblouissant, qui connait un grand succès depuis la rentrée dernière et, à mon avis, vraiment mérité. C’est bien écrit, il nous fait tourner en bourrique tout au long du roman qui va de rebondissements en rebondissements et les personnages sont très attachants. David Goldman est un jeune écrivain dont le premier roman… Poursuivre la lecture de La vérité sur l’affaire Harry Quebert

Le Condottière

Ce livre est le premier roman de Georges Perec, refusé par Gallimard et ressorti des placards par son éditeur. On rencontre beaucoup Perec quand on s’intéresse un peu à la littérature du XXe : une tignasse et des yeux pétillants qui lui donnent une tête assez photogénique, des photos avec ses chats en font une… Poursuivre la lecture de Le Condottière

Un barrage contre le Pacifique

Quand je me suis ouvert à la littérature, j’ai découvert Duras assez tôt. En fait, je l’ai d’abord rejetée, apparentée au Nouveau roman, à l’intello chiant, mais je suis tombé sur Eté 80, recueil de chroniques parues dans Libération et j’ai été emballé. Ensuite j’ai lu ses romans, Le ravissement de Lol V. Stein, le Vice Consul…. et… Poursuivre la lecture de Un barrage contre le Pacifique

La patiente

Certains livres vous marquent et leurs personnages continuent à être présents un certain temps après la lecture. C’est une belle preuve de réussite et La Patiente fait partie de ce genre de livres. Vincent, gynécologue, reçoit une nouvelle patiente, Camille D., pour une confirmation de grossesse. L’attitude de Camille le surprend et ne le laisse… Poursuivre la lecture de La patiente

Le grand Coeur

Rufin nous offre dans ce livre une biographie de Jacques Cœur. Je ne connaissais pas bien ce personnage historique, juste sa renommée de richesse et la réputation de son hôtel de Bourges et je me suis plongé avec plaisir dans ce début du XVe siècle, période charnière du règne de Charles VII. L’enfance de Jacques Cœur… Poursuivre la lecture de Le grand Coeur

Le petit ami

Cela fait quelques belles années que j’entends parler de Léautaud. J’en ai l’image de l’ermite aux chats de Fontenay-aux-Roses, l’écrivain du Journal littéraire qui n’en finit pas d’être édité, un vieil homme atrabilaire couvert de loques et d’un vieux chapeau tout déformé. A l’occasion de la parution récente de ses lettres, un article a rappelé… Poursuivre la lecture de Le petit ami

Pour seul cortège

Gaudé

Alexandre le Grand meurt à Babylone, ce roman raconte sa fin et surtout la lente procession qui va accompagner sa dépouille, d’abord en direction de la Macédoine, puis vers l’Egypte. Ce livre n’est pas un roman historique, il prend ce prétexte pour nous raconter une histoire qui tourne vers le fantastique. Dryptéis, fille de Darius… Poursuivre la lecture de Pour seul cortège

Retour à Killybegs

Ce roman nous emmène en Irlande et nous plonge dans l’histoire récente de ce pays marqué par l’affrontement des Catholiques et des Protestants. C’est tellement vivant, réaliste et poignant que j’ai cru lire un témoignage. Tyrone Meehan revient dans le village de son enfance, en Irlande. Il est rejeté par les siens, son récit nous raconte… Poursuivre la lecture de Retour à Killybegs

La naissance d’un pont

Hé oui, ce roman, raconte l’histoire de la construction d’un pont ! Pas un vieux pont romain avec légendes endiablées, non juste un pont de béton tout à fait contemporain jeté au dessus d’un fleuve. Kérangal transforme cette histoire assez banale en épopée, je suis complètement séduit. Le roman et assez universel, il se déroule en Californie… Poursuivre la lecture de La naissance d’un pont

L’écume des jours

Comme toute le monde j’ai lu Vian adolescent, enfin un peu de Vian…  J’ai relu récemment « J’irai cracher sur vos tombes » et j’ai bien aimé cette histoire de vengeance assez sordide sur fond de racisme, un beau roman noir bien qu’un peu daté. De « L’écume des jours » je me rappelais un histoire abracadabrante avec des anguilles… Poursuivre la lecture de L’écume des jours

Rien ne s’oppose à la nuit

Sujet casse-gueule s’il en est : parler de sa famile et de sa mère qui vient de se suicider. Delphine de Vigan s’en sort avec brio et nous offre un roman qui n’est pas nombriliste ni larmoyant. Lucile, sa mère, vient d’un famille nombreuse, tribu sous l’influence du père, dont les membres ont été marqués… Poursuivre la lecture de Rien ne s’oppose à la nuit

Du domaine des murmures

Ce roman figure parmi ceux qui ont fait parler d’eux à la rentrée 2011 et il a été récompensé par le Goncourt de Lycéens. C’est un bon livre, avec un joli style, une très belle écriture et une histoire assez prenante. Esclarmonde, fille du seigneur de Hautepierre, refuse d’épouser Lothaire, jeune chevalier violent qu’elle méprise.… Poursuivre la lecture de Du domaine des murmures

L’autre fille

J’ai longtemps mis Annie Ernaux dans une sorte de black list du genre « féministe égocentrique psychanalysante ». J’ai découvert il y a relativement peu de temps « La place » et j’ai été très agréablement surpris. Certes, c’est de l’autofiction, littérature égocentrique s’il en est,  mais comme le chante si bien Jeanne Moreau « parlez moi de moi, il… Poursuivre la lecture de L’autre fille