Les impressionnistes à Londres

Les Impressionnistes font toujours vendre, on les met en accroche mais le concept de cette belle expo est plus explicite avec son sous-titre : Artistes français en exil, 1870-1904. Elle est réalisée en collaboration avec la Tate qui a prêté pas mal d’œuvres. La défaite de Sedan, la Commune et sa répression ont fait s’exiler à… Poursuivre la lecture de Les impressionnistes à Londres

Icônes de l’art moderne

Paul Gauguin - 058 Ah, tu es jalouse? - А, ты ревнуешь? - 1892 - 66x89 - Acheté chez Vollard, 5 novembre1906 +061 +062, 21 000 f - cat. 1913, 26 - cat. Pouchkine J 3269

La Fondation Vuitton est revêtue d’un habillage coloré, pensé par Buren, qui alourdit la silhouette de cet élégant bâtiment. La Fondation accueille jusqu’en février les œuvres de la collection Chtchoukine, un collectionneur russe du début XXe. Magnat du textile, Sergueï Ivanovitch Chtchoukine a acheté par brassées les œuvres des peintres « modernes  » de la fin XIXe… Poursuivre la lecture de Icônes de l’art moderne

Manet, l’inventeur du moderne

In extremis… j’ai vu cette expo 4 jours avant sa clôture ! Jusque là j’associais Manet aux impressionnistes, j’ai découvert qu’il fallait être moins catégorique car ses œuvres débordent largement ce mouvement. Le gimmick de l’expo est de présenter sa modernité, les cartels sont assez pauvres et peu explicatifs, toutefois on arrive à bien suivre… Poursuivre la lecture de Manet, l’inventeur du moderne

La fiancée de Tocqueville

Voici un petit roman qui mêle des personnages réels à l’histoire pour lui donner plus de poids. L’auteur est présentée comme une lycéenne de 15 ans, on peut lui pardonner la légèreté de ce premier roman, bluette romantique pour faire rêver les jeunes filles. 1812, Rosalie Malye, fille d’un militaire blessé en Espagne, va rencontrer Hortense… Poursuivre la lecture de La fiancée de Tocqueville

Les frères Caillebotte, peintre et photographe

Gustave Caillebotte est plutôt connu comme compagnon des Impressionnistes, assez fortuné pour acheter les œuvres de ces peintres. Il a donné une partie de sa collection à l’Etat à sa mort et les autorités artistiques de l’époque ont bien été embêtées de devoir accepter ce legs qui a fait rentrer les Impressionnistes dans les collections… Poursuivre la lecture de Les frères Caillebotte, peintre et photographe

Le dernier des Camondo

J’aime beaucoup le Musée Nissim de Camondo, hôtel particulier dédié au XVIIIe. C’est une vraie maison, pas simplement un musée, c’est encore vivant et rempli de la présence de ses habitants, la famille Camondo, banquiers au destin tragique. C’était d’ailleurs la volonté de Moïse de Camondo qu’il en soit ainsi lorsqu’il a légué à l’Etat… Poursuivre la lecture de Le dernier des Camondo

La Païva

Petite visite d’un hôtel particulier bâti au XIXe siècle sur les Champs Elysées : l’hôtel de la Païva. Cette demeure construite pour une courtisane qui fricotait dans le beau monde n’est pas immense (grande quand même !)  mais très richement décoré. Il est resté quasiment tel quel, occupé par un club très sélect. Le décor… Poursuivre la lecture de La Païva