L’ombre sur la lune


Mon premier roman de la rentrée littéraire 2017, reçu dans le cadre d’une Masse critique de Babelio. Ce roman bavard, aux descriptions un peu précieuses et sans grand intérêt ne sera pas le livre de l’année.

Attilio, mafieux italien réfugié en Espagne, connu pour avoir fait tuer sa femme le jour de ses noces, est mandaté par la Giganta pour dérober un tableau de Goya qui va être présenté dans une exposition. Il veut se servir du passage de Blanche, venue accompagner un autre tableau, pour commettre son forfait mais rate son affaire.

Il faut dire que Blanche, persuadée d’être le sosie d’un joueur de foot, est un peu fêlée et a un côté Pierre Richard qui ne facilite pas la vie du mafieux. Attilio abandonne sa mission et se sait en danger car la Giganta, chinoise, est le chef d’un organisation qui a fait de la mafia un filiale locale.

Le personnage de Blanche est plutôt réussi mais ce roman qui se joue du foot et s’essaye au road-movie n’est ni palpitant ni crédible.

Agnès Mathieu-Daudé – L’ombre sur la lune – Gallimard 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *